Category Archives: FR – Argent

Point Projets – Mai 2018


Salut à tous,

Cela faisait un petit moment que je n’étais plus venu ici relater mes aventures.

La raison principale est que depuis le début de 2018 je prévoyais un déménagement en Irlande pour cet été.

Non pas que la région toulousaine ne me plaisait plus, car je la considère toujours comme un des plus beaux endroits du monde, ou en tout cas des plus agréables, mais parce qu’un événement de ma vie privée m’a amené à prendre des décisions radicales. Je vous en dirai davantage à ce sujet un autre jour.

En plus, ce qui devait être une transition planifiée, pratiquement six mois à l’avance, s’est rapidement transformée en un déménagement en urgence, suite à un changement de plan au niveau professionnel.

En effet, au départ il était prévu que je finisse tout naturellement ma cinquième année scolaire en tant que professeur, et que je déménage à Cork début juillet. Mais finalement, mon employeur actuel m’a fait savoir que la position était à pourvoir pour le 12 mars, et que bien que d’autres positions seraient toujours disponibles à l’été, c’était une option à considérer.

Bref, pour faire court, me voilà donc en Irlande depuis deux mois, et cela m’a occasionné une surcharge de travail et de stress considérables, surtout dans les 10 dernières semaines.

Pour ce qui concerne la partie irlandaise, vous voudrez bien me croire que c’est toujours un petit défi de se relocaliser, surtout à mon âge, et surtout dans certains de ces pays du nord de l’Europe, ou même si les offres d’emplois bilingues sont légions, et les salaires à l’avenant, il n’en reste pas moins que trouver un logement à un prix décent et à une distance raisonnable du travail n’est pas tâche facile. Je m’étendrais d’ailleurs sur le sujet à l’occasion d’un prochain article, tant il y a à dire à ce propos.

Mais avant d’arriver ici à Cork, et c’est aussi ce qui m’a tenu éloigné de mes autres projets pendant un moment, il a fallu faire table rase de mes petites habitudes et du confort relatif que je m’étais grassement octroyé depuis mon retour d’Angleterre et d’Asie il y a maintenant 5 ans.

Donc, en synthèse, vente, et surtout don de 90% de mes affaires, libération de l’appartement, résiliation des divers abonnements et contrats en cours, avec pour objectif de ne me retrouver chargé que de deux valises de 23 kilos, et d’un sac à dos. Inutile de vous dire que des choix ont dû être faits !

Arrivé en Irlande, je n’étais pas tiré d’affaire pour autant, car même si j’avais signé un CDI avant de partir de Toulouse, et même si m’on employeur m’offrait un bonus de bienvenue et un logement pour deux semaines, il n’en restait pas moins que je devais trouver un logement à long terme, tout en apprenant le système de transport erratique de Cork, tout aussi erratique que la météo d’ailleurs, et tout en supportant une formation intensive qui vient de se terminer seulement maintenant, après deux mois donc.

Au final, c’est seulement maintenant que je commence à me sentir installé et stabilisé à nouveau. Il faut dire qu’ente temps la visite de mes enfants et d’un ami de mon village en France, lui-même originaire de Cork au passage, ont rajouté une charge émotionnelle, aux charges physiques et intellectuelles que je supportais déjà.

Ceci étant dit, que ce soit la visite de mes enfants ou de mes amis irlandais, ce fut un tel plaisir de les retrouver, même pour seulement quelques jours, que cela a contribué à me redonner de la force et du courage pour les mois qui viennent.

A présent, après toutes ces péripéties, je me retrouve de nouveau en capacité de créer, et je ne vais pas m’en priver. Alors comme promis en introduction de ce présent message, voici un point sur mon orientation actuelle, en tant que Lethargic Dog:

1/ Projet X100309:

Commençons par ce qui n’a pas du tout bougé depuis des lustres, mais qui devrait retrouver bonne figure prochainement, mon jeu vidéo.

Ce jeu vidéo auquel je tiens tout particulièrement, et que j’ai démarré il y a près de 10 ans, avance de manière chaotique, lentement mais surement, depuis mars 2009 !

Pour rappel, il s’agit d’un puzzle en 3D, pour PC sous Windows dans un premier temps, mais qui je l’espère deviendra rapidement disponible pour smartphone et tablettes Android, et se retrouvera pourquoi pas aussi sur les consoles de salon, qui sait?

Pour ceux qui voudraient justement une mise à jour de la dernière étape publiée du jeu, je vous invite à consulter l’article dédié ici.

2/ Projet E-book:

J’écris en parallèle un E-book sur la technologie telle qu’elle peut-être envisagée de nos jours, dans tout ce qu’elle contient d’art, de créativité, et d’inventivité, et aussi de moyens de financement pour la faire avancer, en évoquant un parallèle entre la situation contemporaine et les créateurs et leurs mécènes de l’époque de la renaissance.

Le document fait environ 230 pages à l’heure ou je vous écris, et il a progressé tout récemment, grâce au remaniement de plusieurs chapitres, et à l’ajout de références historiques et culturelles.

3/ Projet E-Learning

J’ai dans l’idée de focaliser la vocation de ma future petite entreprise individuelle vers la formation, les apprentissages, surtout de la technologie dans son aspect clairement numérique, digital, informatique, internet, bref, toutes ces matières qui s’articulent autour de l’usage d’un ordinateur, d’une tablette, d’un smartphone, de lunettes de réalité virtuelle, etc..

Et sur ce sujet, il faut bien avouer que je tourne un peu en rond depuis un certain temps.

J’ai pourtant donné des formations pendant toute ma vie, en tant que professeur de collège, ou en tant que consultant, ou formateur pour adultes dans le cadre de l’entreprise. Je n’ai pas peur de m’exprimer à l’oral, je sais construire un cours, il m’arrive d’être persuasif et de transmettre ma passion pour les matières que j’enseigne. Mais pour autant, rien ne semblait vouloir me correspondre, aucune méthode ni système ne parvenait à me séduire suffisamment pour que je me jette à l’eau.

Mais tout ceci est une époque révolue, puisque je viens de choisir la solution qui j’espère conviendra le mieux à mes futurs stagiaire, étudiants, apprenants, brefs, celles et ceux qui voudront bien suivre mes cours.

La solution que je viens de retenir est une plateforme combinant un site web, un blog, un forum de discussion et d’échange, une section membres, et surtout un espace d’apprentissage en ligne, que les anglophones appellent un LMS (Learning Management System, ou en français un système de gestion des apprentissages)

Je vous en dirai davantage dans les mois qui viennent, mais le nom de domaine est déjà réservé, et la plateforme d’hébergement sera installée en juin, donc c’est pour tout de suite.

La machinerie derrière cette plateforme est tout bonnement monstrueuse, et je vais devoir investir du temps et de l’argent dans des proportions déraisonnables pour en assurer le déploiement et l’exploitation.

Pour ces raisons, il se peut que certaines formations soient payantes, mais je vais m’efforcer de fournir des produits en dessous de 10€ pour que tout le monde ait accès au moins aux cours d’initiation.

D’autres formations seront aussi proposées à d’autres tarifs ultérieurement, mais elles ne seront pas orientées “tous publics” donc je ne m’y attarde pas ici pour le moment.

Histoire de vous faire languir un peu, pour ceux que cela intéressera, la première formation, qui sera disponible avant l’été, portera sur la future version 3.0 de Scratch, et aura pour thème une évolution du projet “Pong” que vous avez déjà pu découvrir dans d’autres articles de ce présent blog, ici par exemple.

4/ Podcasts et Vidéos

Pour le moment, les supports principaux de mes contenus sont le présent blog, mes comptes Twitter et Instagram, Scratch, Google +, etc..

Je prévois bien sur de continuer de produire sur ces canaux, en parallèle de la plateforme LMS que l’évoquais dans la troisième partie ci-dessus.

Mais en plus de cela, et afin de capter une plus large audience, qui préférera des contenus audio et vidéo, j’ai l’intention de me jeter à l’eau sur Youtube et Soundcloud.

Mes comptes sont créés depuis très longtemps, mais ils étaient inactifs jusque là. Et bien soyez certains que cela ne va pas durer. Je viens d’investir 100 euros dans un dictaphone professionnel, qui me permet de faire des podcasts en marchant dans la rue, aussi bien que de prendre le son pour mes futures vidéos, et tout ça de manière quasi professionnelle.

Par contre, ne vous attendez pas à voir ma tête en permanence comme le font beaucoup de youtubeurs, car il y a fort à parier que je vous servirai à la place des captures vidéo de mon écran, des présentations de type Powerpoint, ou des images toujours accompagnés d’audio, ma vraie voix pour le coup. J’ai prévu de partager avec vous des contenus gratuits, des tutoriels, des news, des grands concepts de la technologie, des anecdotes amusantes, etc. J’espère que cela vous plaira de les visionner et de les écouter, autant que je me réjouis par avance de les produire et de les publier.

5/ Projet Réalité Virtuelle

Au cas ou je m’ennuierais avec tout cela,  je me suis rajouté une cerise sur le gâteau, une application 3D / réalité augmentée, dont le principe sera de proposer une navigation en réalité virtuelle dans un modèle 3D de votre création.

En d’autres termes, vous aurez la possibilité d’importer dans l’application une maison, un personnage 3D, une voiture ou une moto, un animal, que sais-je, et d’initier une balade en immersion totale, juste avec les mouvements de votre tête.

L’implémentation est prévue pour fonctionner sur des téléphones Android pourvus de gyroscopes, accéléromètres, ou bien, dit autrement, compatibles avec la réalité virtuelle, et il vous suffira d’acheter des lunettes 3D en carton pour 5 € en plus du prix de mon application elle-même, qui sera même proposée sur un modèle Freemium, c’est-à-dire que les fonctions de base seront accessibles gratuitement.

Voilà tout pour mes axes de réflexion et de travail actuels. Celles et ceux qui auront lu et/ou écouté mes points d’avancement de 2016 ici et 2017 n’auront pas manqué de remarquer que certains projets n’ont pas avancé autant que prévu, que d’autres sont apparus en chemin, et qu’encore d’autres viennent d’arriver sur la table.

En guise d’explication, il faut bien comprendre que je vois encore le projet Lethargic Dog comme un hobby et parfois une sorte de journal pas si intime, et que je ne me mets aucune pression quand aux résultats, et encore moins sur une éventuelle rentabilité à court terme.

Ceci étant dit, il se peut que cela change, puisque je rêve depuis longtemps de me détacher de la “Rat Race” (cette course effrénée qui nous fait tous bosser dur de 8h00 à 18h00 5 jours par semaine, 47 semaines par an), et que l’échéance de la cinquantaine arrivant à grands pas, mon horloge biologique me dicte de commencer à me bouger les fesses, si je veux arriver à quelque chose de tangible avant de devenir complètement sénile…

Donc qui sait ! Ni vous, ni moi, ni personne n’est à l’abri de voir Lethargic Dog devenir ce à quoi il est voué depuis le départ, dans mon esprit tout du moins, c’est-à-dire apporter de la valeur et des savoirs dans la vie des gens, ou au moins quelques moments de divertissement, tout en me permettant de mon coté de m’épanouir tant au niveau personnel que professionnel.

Voilà donc encore une fois, comme il semble que ce soit le cas une fois par an, un point sur mes projets, et je veux remercier ici celles et ceux qui prennent de leur précieux temps pour écouter ou lire mes élucubrations.

Jusqu’à la prochaine fois!

Take Care,

Pascal

Please Like, Share, Comment and Subscribe.
Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog

Advertisements

Side Project et Sacrifices


[fr] Hi there, and happy new year !

Aujourd’hui, une petite réaction à chaud à un super article de TravelPlugin (accessible ici) sur le sujet de la détermination et des challenges à relever pour l’entrepreneur débutant.

Enjoy!

“Hello Haydée et Tony, et bonne année 2018 à vous aussi!
Merci et bravo pour ce nouvel article super bien construit comme d’habitude.
Concernant le challenge #1, je comprends l’idée de ne pas faire trop peur aux candidats au grand saut, mais personnellement je ne suis pas sûr que beaucoup d’entre nous pourront combiner vie sociale, potes, famille, enfants, vie de couple, sport et loisirs, en parallèle de la création d’une entreprise, nomade de surcroît.

Personnellement, j’ai plutôt opté pour des coupes sombres dans mon entourage et ne fréquente plus que les 15 membres de ma famille les plus proches, mes 3 meilleurs potes et bien sur mes deux enfants à qui je consacre plus de 50% de mon temps libre, soit en étant physiquement avec eux, soit en préparant leur avenir. J’ai aussi fait le sacrifice de rester célibataire, renoncé à la télé, aux sorties, vacances, etc.. Je m’autorise juste un minimum d’activité physique et de travailler dans des cafés ou bars, afin d’entretenir l’illusion de la socialisation. C’est à mon avis le prix à payer pour concilier un boulot alimentaire et un side project. Mais chacun voit midi à sa porte, chaque cas est différent.

En tout cas merci encore à tous les deux pour le coup de boost que vos articles me donnent à chaque fois, ne lâchez rien!
Pour info, afin de pimenter mon quotidien en attendant mieux(*), je quitte une fois de plus mon sud-ouest et pars à Cork(**) cet été pour changer de boulot (toujours salarié). Ce n’est pas encore l’indépendance financière, mais c’est une autre expérience nomade.”

(*) En réalité, le séjour à Cork est une initiative de la maman de mes kids, je me contente de suivre cette fois-ci, mais je veux dores et déjà croire que cela devrait pimenter ma vie en comparaison au confort (relatif) de mon actuel métier de professeur contractuel…

(**) Pour info, et pour vous éviter de chercher, Cork est la deuxième ville de la république d’Irlande, tout au sud.

That’s all for now!
Take Care.

Pascal

Please Like, Share, Comment and Subscribe.
Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog

Uniformes et Classes Sociales


[fr] Hi there,

Je réagis au débat actuel sur le retour de l’uniforme à l’école publique.

Oui, les inégalités sociales posent problème pour la confiance et le succès des enfants des classes défavorisées. Pourtant l’uniforme n’est pas la solution, car le déclassement se fait aussi autrement. L’un raconte ses vacances à Courchevel ou aux Seychelles pendant que l’autre est resté à la maison ou au centre aéré. L’un raconte sa dernière console et sa pléthore de jeux quand l’autre a juste un vieux ballon de foot tout râpé…
Plutôt que d’effacer les différences, je propose d’en enseigner l’acceptation en attendant des jours meilleurs pour les défavorisés, et en expliquant la bêtise et la bassesse que sont le fait de se moquer ou de juger les chaussures ordinaires et les blousons sans marque de la part des plus aisés…

Si l’enfant déclassé socialement voit le potentiel d’une scolarité réussie, et l’éventuel impact d’un bon diplôme sur son avenir, il pourra trouver la force et la détermination nécessaires pour travailler dur et résister aux railleries et moqueries. Car même si les études n’ont jamais été le sésame ultime à une vie meilleure, elles ont de maintes fois prouvé leur utilité, et les petits français devraient être davantage sensibilisés d’un côté à la compétition globale dans les accès aux savoirs et à l’excellence, asiatique par exemple (Singapour, Taïwan, Hong-Kong, Corée du Sud, mais aussi Chine, Vietnam…), et à l’inestimable opportunité de l’école gratuite d’un autre coté. (ou peu chère, comparez le coût d’une prépa littéraire ou scientifique dans les écoles publiques françaises à des Harvard ou Oxford…)

Voilà, pour ma pensée du jour. Aux petits gosses de riches, je conseillerais de consacrer davantage de temps à lire, à s’élever, progresser encore, et à aider les autres, plutôt que de gâcher leur temps à se moquer des moins bien lotis. Et aux petits gars en galère des banlieues, je préconiserais de ne pas perdre de temps à traiter les railleries et moqueries, et se focaliser sur l’objectif de continuer à apprendre, toujours s’améliorer, et rechercher l’excellence qui les extraira sans nul doute de leur situation peu enviable. Et Nike ou pas Nike, une bonne fois pour toutes, on s’en fout, vraiment…

That’s all for now!
Take Care.

Pascal

Please Like, Share, Comment and Subscribe.
Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog

Pourquoi les gens réussissent ? [Conférence TED par Richard St. John ]


[Fr] Hi There !

[Avis IMPORTANT: Je ne suis pas l’auteur de ce contenu. Cet article est juste un lien vers une conférence TED sur la réussite, le succès, par l’analyste Richard St. John. Le site Ted ne me permettait pas de “partager” sur Google+ comme je le fais habituellement, voilà pourquoi. Et je ne prendrai pas la peine d’aller chercher toute la chaîne Youtube pour la récupérer, trop la flemme. Si vous voulez obtenir la conférence originale sur le site sans passer par le lien juste après, elle est disponible directement sur le site TED ici : here] Cependant, le lien ci après devrait vous donner les sous-titres en français automatiquement.

C’est parti !
 

Cette conférence a été présentée lors d’une conférence officielle de TED, et a été présentée par les éditeurs de TED sur la page d’accueil.

Enjoy !
https://embed.ted.com/talks/lang/fr/richard_st_john_s_8_secrets_of_success

That’s all for now!
Take Care.

Pascal

Please Like, Share, Comment and Subscribe.
Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog

Etudes et classements


[fr] Hi there,

En France actuellement, selon l’INSEE, seuls 20% des 25/34 ans ont un niveau Master ou supérieur, et, selon l’OCDE, nous sommes autour de la 20ième place dans le classement des pays développés sur ce critère. Il y a donc 19 pays mieux lotis que nous dans le domaine de l’excellence académique, dont la Corée du Sud par exemple, nettement au dessus…
Dans ce grand barnum qu’est l’économie mondiale, à l’heure où la robotisation, l’intelligence artificielle et le dumping social des BRICS demandent une toujours plus grande productivité au meilleur coût, le paramètre du niveau d’études demeurera primordial sur le marché de l’emploi, où l’excellence n’y sera plus un “plus”, mais une nécessité absolue.

Alors, je ne sais pas vous, mais personnellement, si j’étais au collège ou au lycée de nos jours, je ferais mon maximum pour être dans le top 3 de la classe, afin de m’ouvrir les portes des meilleures écoles.
A bon entendeur…

Take care
Pascal

Please Like, Share, Comment and Subscribe.
Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog

La suprématie allemande…


Hi There,
En réponse à un Tweet de Bruno Gaccio ce jour (@GaccioB), au sujet de l’Allemagne riche mais débordant de travailleurs pauvres et précaires :

S’il y avait un Coluche Allemand, lui aussi pourrait dire : -“Ils vont être contents les pauvres de savoir qu’ils habitent un pays riche !”

Merci à tous pour vos RT et Likes.
Please Comment, Like, Subscribe and Share (on Instagram and Twitter)
Take Care.
Pascal

Jean Rivière Et Autres Influenceurs


Hi There,
Afin de trouver l’inspiration pour mes projets personnels, autour du nomadisme numérique entre autres, j’ai essayé de suivre des tonnes d’influenceurs francophones (développement personnel, business, voyages…), dont Olivier, Anthony, Antoine, Aurélien, Thami, Cédric, Théophile, Haydée, Kalagan, et j’en passe…

Mais pour moi il n’y en a aucun dont la philosophie et le life style ne résonnent aussi bien à mes oreilles que ceux de Jean Rivière pour le moment.
Bien sur, je suis conscient que ses principes de vie ne correspondront pas forcément à tout le monde, et que s’isoler au fin fond du Cambodge est assez particulier comme choix. Bien sûr il faut intégrer que beaucoup de ses vidéos sont en fait des propositions commerciales pour ses formations, et bien sûr il faut accepter qu’avec une vidéo par jour le contenu peut être inégal, mais globalement son approche de la liberté est particulièrement réaliste et saine.

Je suis par ailleurs abonné à d’autres youtubeurs dans d’autres domaines, comme le game design, la 3D, l’IA, le revenu universel, les process industriels, l’anglais, le sport, la renaissance, la publicité, l’éducation, les films d’animation, etc.. , mais pour le développement personnel et le business en ligne francophone, je reste fidèle à Jean. Attention, il n’est pas ma seule source d’inspiration, loin de là, puisque l’essentiel de ce que j’écoute est en anglais, et vient des USA, du Royaume-Uni, d’Allemagne, d’Australie, de Thaïlande etc… Parmi celles et ceux qui m’inspirent, je pourrais citer par exemple Digital Nomad Girl, Chris The Freelancer, PsychoTraveller, Conni Biesalski… Beaucoup de filles contrairement à la France. Comme si les filles francophones se censuraient davantage sur youtube….

Pour finir, je profite de cet article sur les influenceurs, pour vous redire que je travaille toujours sur mon projet, similaire aux personnes citées plus haut, et dont le but essentiel sera de guider ceux qui veulent créer des actifs numériques, pour les vendre ou juste pour le plaisir (toujours dans l’écosystème LethargicDog.com). Je viens de créer à ce propos un compte sur Patreon, qui sera actif dans quelques semaines, et je mets la dernière main à mon premier livre, qui traite du mécénat en ligne pour les créatifs, avec une comparaison entre l’ère actuelle et la renaissance en Europe et particulièrement en Italie.
Je reste sur le principe de produire en Français et en Anglais, même si le livre sortira en Français exclusivement dans un premier temps.
Si certains sont intéressés par ce projet, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires. J’attends aussi vos commentaires sur mes comptes Twitter et Instagram, les deux réseaux sociaux sur lesquels je produits régulièrement. (Ne vous laissez pas impressionner par les commentaires en anglais, j’accepte bien sûr les commentaires en Français)

Take Care..
Pascal

Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog

Message à tout infopreneur ambitieux


(Petit message à un youtubeur qui se reconnaîtra….)
Ce jeune de 25 ans fait l’apologie de l’entrepreneuriat dont il connait finalement très peu de choses, pendant qu’il fait le procès du salariat dont il ne connait absolument rien.
De plus, mon petit doigt me dit qu’il est né avec une cuillère en argent dans la bouche et qu’il a dormi toute son enfance dans des draps de soie.
Alors, aux jeunes entrepreneurs pleins d’ambition et de talent, je veux dire que tout le monde ne peut pas démarrer tambour battant dans la vie. Et même si moi-même j’encourage les gens à croire en leurs rêves et à tenter leur chance, je n’en oublie pour autant jamais que rien n’est simple, et que tout le monde n’est pas véritablement logé à la même enseigne.

Voici le commentaire que je me suis permis de laisser sur sa chaîne, en toute bienveillance bien sur.

” A*****, tu es jeune, tu as beaucoup de talent, de courage et d’ambition, mais ne te trompe pas, la plupart du temps le salariat n’est pas un choix mais une obligation. Certains ont la chance d’avoir un papa avocat ou écrivain ou docteur ou ambassadeur pour leur payer des voyages, des iBooks et des raybans, pendant que d’autres vont à l’usine pour que leurs gosses ne finissent pas dans la rue. Ta chaîne est chouette, mais garde les pieds sur terre, c’est mieux pour toi et tes followers. Amicalement.”

En espérant à travers ce post donner le sens de l’humilité et de l’empathie aux jeunes guerriers du web, je retourne à mon modeste labeur.
Take Care
Pascal

Langues Mortes


Salut,
Juste un petit mot ce soir sur l’importance de la langue anglaise, en France, et dans le monde.
A mon humble avis – et ne me demandez ni des arguments ni des chiffres pour étayer mon propos – la langue française, au même titre que l’allemand d’ailleurs, ainsi que l’italien, le grec moderne, le russe, le portugais, même l’arabe ou le chinois sont des langues en déclin. Il ne leur reste que quelques décennies avant de se faire littéralement phagocyter par la nouvelle langue globale – et je ne parle pas de l’esperanto – mais bien de l’anglais “Global” (ou « Globish »).
Et loin de moi l’idée de dénigrer la puissance de nos langues historiques, à commencer par le français, dont la littérature et les autres formes d’expression ont influencé la pensée des derniers siècles. Mais il faut se rendre à l’évidence, nos ancêtres gaulois ont été imprégnés de latin, mes propres grands-parents parlaient encore occitan il y a 30 ans de cela, quand le français a tout balayé d’un revers de manche, à une époque où les voitures remplaçant la carriole, le train et l’avion devenant accessibles pour les masses, il était possible de traverser la France aussi facilement qu’hier nous nous rendions sur la place du marché du village voisin.

Aujourd’hui, et maintenant qu’il est possible d’aller en Asie du Sud pour moins de 500€ (A/R), qu’un aller-retour Londres-Madrid se négocie autour de 70€, il est grand temps de se demander combien de temps les humains de cette planète continueront d’accepter de pouvoir se rencontrer sans pouvoir communiquer.
Maintenant imaginons au contraire un monde ou les belliqueux, les entrepreneurs, les Dom Juan et autres humanistes sauraient parler la même langue, à tout moment et en tout lieu. Je prédis à ce monde un avenir plus radieux, plus prospère, plus paisible et plus romantique que jamais. Et pour les nostalgiques, les littéraires et autres historiens, qui les empêchera d’étudier le français, l’allemand, l’espagnol, comme nous étudions actuellement le grec ou le latin ?

Il n’est plus temps de se demander si cela va se produire un jour, mais plutôt quand…
Alors, vous vous mettez à l’anglais ?
Ou vous reprenez la carriole…

Take care.
Pascal

 

 

 

Les journalistes et les chiffres, tout un poème


(in french)

Les journalistes et les chiffres, tout un poème…

Petit coup de gueule aujourd’hui envers nos amis les journalistes professionnels.
Les gars, même si je ne vous mets pas tous dans le même sac, loin de là, je m’insurge aujourd’hui contre vos trop fréquentes erreurs de chiffres dans vos articles.
Je voudrais une fois pour toutes que vous compreniez, que un million c’est mille fois moins qu’un milliard, que 3% et 0.03% c’est 100 fois plus, etc…

C’est important, et ça change complètement le fond du propos, la preuve ci-dessous dans un commentaire que je me suis permis d’ajouter sur un article Yahoo/Le Figaro à propos de l’école 42 de Xavier Niel: (Accessible ici ou )

A nos amis journalistes, 1 milliard ne peut pas être 6% du PIB des USA !!! Et très loin de là en plus.. Les erreurs de chiffres arrivent trop souvent dans la presse, ce qui décrédibilise complètement le propos, c’est dommage. Allez, une petite remise à jour niveau collège en maths, ça peut pas faire de mal. 😀