Tibo et la condescendance parisienne.


[fr] Hi there,

Je voudrais réagir à ce plateau télé de Tibo Inshape en cette fin d’année (“Quotidien” – TF1 – 15/12/2017), émission au cours de laquelle il reçoit un trophée au goût amer, de mon point de vue en tout cas…

Déjà, j’aime bien ce youtubeur, pour justement ses valeurs de sincérité, de bienveillance et d’altruisme. En plus il est drôle, il bosse dur, et sa passion pour la musculation est vraiment communicative. Cela m’affecte donc particulièrement de voir des requins des médias, rompus aux pires techniques de jeu de massacre audiovisuel, jouer de sa nature naïve et peu aguerrie, juste pour faire de l’audience sur un média en sévère perte de vitesse qui plus est. Comme s’il était question d’enfoncer la jeune relève du net, pour sauver ce qui reste de la télévision de (grand-) papa…

Personnellement, je ne la regarde plus la télévision, depuis deux ans au moins, et ce n’est pas ce genre d’attitude condescendante et malsaine qui va me faire changer d’avis.

Je vous propose donc la copie de mon commentaire sur sa vidéo Youtube du 24 décembre 2017, accessible ici. Faites-vous votre propre idée de la situation, et dites-moi ce que vous en pensez ci-après, dans les commentaires du présent article cette fois-ci.

C’est parti ! (Je m’adresse directement à Tibo Inshape dans ce commentaire)

“Bien-sûr que c’est une belle récompense que ce trophée de “Quotidien”, et une bonne opportunité pour toi de faire une grande chaîne télé. Après, j’ai encore une fois ce sentiment que tu te fais un peu massacrer par des parisiens branchés, qui ont les “codes'” de la télé et du talk-show, et qui aiment bien “se payer” les provinciaux avec leur accent fort et sincère, mais aussi rempli de naïveté, avec des allusions et du second degré, des compliments à double sens, et des sous-entendus lourdingues. Je connais bien le sujet dans le domaine du business, et des RP en général, cela fait un quart de siècle que je me les fade… Ce qui est drôle, c’est que certains animateurs rêveraient de faire presque 1 milliard de vues avec zéro budget, pas de société de prod, pas de réseau, pas de publicité, pas de groupe comme Bouygues ou l’état français derrière, juste du bouche à oreille. Même des super pointures comme Nagui et Yann Barthès n’auraient jamais fait aussi bien tout seuls…”

Voilà, c’est tout, j’ai essayé de faire succinct malgré tout.
Alors, vous en dites quoi ? Foutage de gueule, ou c’est moi qui suis parano ?
En attendant, merci de m’avoir lu, bonne continuation et bonnes fêtes!

That’s all for now!
Take Care.

Pascal

Please Like, Share, Comment and Subscribe.
Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog

Advertisements

Uniformes et Classes Sociales


[fr] Hi there,

Je réagis au débat actuel sur le retour de l’uniforme à l’école publique.

Oui, les inégalités sociales posent problème pour la confiance et le succès des enfants des classes défavorisées. Pourtant l’uniforme n’est pas la solution, car le déclassement se fait aussi autrement. L’un raconte ses vacances à Courchevel ou aux Seychelles pendant que l’autre est resté à la maison ou au centre aéré. L’un raconte sa dernière console et sa pléthore de jeux quand l’autre a juste un vieux ballon de foot tout râpé…
Plutôt que d’effacer les différences, je propose d’en enseigner l’acceptation en attendant des jours meilleurs pour les défavorisés, et en expliquant la bêtise et la bassesse que sont le fait de se moquer ou de juger les chaussures ordinaires et les blousons sans marque de la part des plus aisés…

Si l’enfant déclassé socialement voit le potentiel d’une scolarité réussie, et l’éventuel impact d’un bon diplôme sur son avenir, il pourra trouver la force et la détermination nécessaires pour travailler dur et résister aux railleries et moqueries. Car même si les études n’ont jamais été le sésame ultime à une vie meilleure, elles ont de maintes fois prouvé leur utilité, et les petits français devraient être davantage sensibilisés d’un côté à la compétition globale dans les accès aux savoirs et à l’excellence, asiatique par exemple (Singapour, Taïwan, Hong-Kong, Corée du Sud, mais aussi Chine, Vietnam…), et à l’inestimable opportunité de l’école gratuite d’un autre coté. (ou peu chère, comparez le coût d’une prépa littéraire ou scientifique dans les écoles publiques françaises à des Harvard ou Oxford…)

Voilà, pour ma pensée du jour. Aux petits gosses de riches, je conseillerais de consacrer davantage de temps à lire, à s’élever, progresser encore, et à aider les autres, plutôt que de gâcher leur temps à se moquer des moins bien lotis. Et aux petits gars en galère des banlieues, je préconiserais de ne pas perdre de temps à traiter les railleries et moqueries, et se focaliser sur l’objectif de continuer à apprendre, toujours s’améliorer, et rechercher l’excellence qui les extraira sans nul doute de leur situation peu enviable. Et Nike ou pas Nike, une bonne fois pour toutes, on s’en fout, vraiment…

That’s all for now!
Take Care.

Pascal

Please Like, Share, Comment and Subscribe.
Twitter : @LethargicDog
Instagram : @lethargic_dog